FREE HANDI'SE, naturellement

Franck Raymond

- Monsieur Raymond, vous êtes le Directeur Général de CVSI-EA. Dans quel esprit construisez-vous cette réussite industrielle au quotidien ?
Franck Raymond : Malgré les impératifs économiques nous tenons à conserver notre différence de modèle d'entreprise, rare dans le domaine de la signalétique. Il repose sur la mixité avec l'intégration des travailleurs handicapés pour une entreprise plus humaine au service de celles et ceux qui ont peu de chances d'être intégrés dans un milieu rural déjà touché par la crise.

-Vous nous dites que trouver un emploi en haute Gironde n'est pas si simple ?
FR : Oui, le bassin d'emploi repose principalement ici sur l'électro-nucléaire avec la centrale de Blaye et la viticulture. Deux domaines qui par leurs contraintes et spécificités n'offrent pas l'accès à l'emploi à une population différente de par la pathologie qui les affecte.

- Est-ce pour lutter contre cette différence que vous êtes également administrateur de l'UNEA ?
FR : Oui, en effet. Pour faire mieux connaître les problèmes de cette population dans un monde du travail déjà très compliqué, et montrer également que ces différences n'empêchent pas de s'intégrer ni de subvenir à ses besoins si les employeurs jouent le jeu et favorisent leur insertion.

-Concrètement, quelles sont les actions qu'une entreprise doit mettre en œuvre pour s'adapter à cette mixité choisie?
FR : Dans un premier temps, il faut prendre en compte le handicap dans l'ergonomie du poste de travail. Mais pas seulement, il faut aussi prendre en compte dans l'organisation, la durée du travail hebdomadaire et les absences prévues ou non de chacun.
Pour cela, nous analysons chaque poste avec notre responsable QSE (Qualité Sécurité Environnement) et notre DRH (Directrice des Ressources Humaines). Notre chef d'atelier production doit également tenir compte de tous ces paramètres pour s'assurer malgré ces contraintes du respect des délais et d'un service client irréprochable en terme de Qualité.
Nous nous assurons également de la satisfaction de chacun et de faire évoluer ceux qui le souhaitent au travers notamment de formations permettant de développer les compétences.
Enfin, la proximité des ateliers avec les bureaux des dirigeants permet d'entretenir au quotidien le dialogue et de rester à l'écoute.
Le bureau que je partage avec mon associé, Sébastien Peignon le Directeur Technique reste ouvert et accessible à tous.


- Votre engagement au Free Handi'se trophy paraît donc naturel ?
FR : Oui, nous travaillons déjà dans cet esprit avec pour objectif d'intégrer tout le monde à notre réussite et de faire changer le regard des autres sur ces handicaps qui bien souvent ne se voient pas. Obtenir un emploi est un droit pour tous et reste indispensable pour conserver le lien social.

Tentons de créer ensemble une société simplement respectueuse et Humaine.